Pierre GÉNISSON

Clarinettiste

Né en 1986, Pierre Génisson débute ses études musicales à Marseille et à Rueil-Malmaison, avant d’intégrer en 2005, le CNSMD de Paris. Ses professeurs sont Michel Arrignon pour la clarinette, Claire Désert, Amy Flammer et Jean Sulem pour la musique de Chambre. Il y obtient en 2012 un 1er Prix de clarinette à l’unanimité avec la mention Très Bien (Diplôme de Formation Supérieure) ainsi qu’une Licence de musique de chambre avant de partir se perfectionner à l’University of Southern California de Los Angeles auprès de Yehuda Gilad.

1er Prix et Prix du public du concours international Jacques Lancelot de Tokyo en août 2014, il est également lauréat du prestigieux Concours Carl Nielsen et soutenu par les fondations Banque populaire et Safran.

Il se produit  notamment en soliste avec le Tokyo Philharmonic, Deutsches Symphonie Orchester-Berlin, Odense Symphony, orchestre Royal Philharmonique de Liège, Trondheim Symphony, Orchestre de Bretagne… dans des répertoires variés allant du Concerto pour clarinette de Mozart jusqu’au Chant des Ténèbres de Thierry Escaich, en passant par les concertos pour clarinette de Nielsen, Copland, Weber ou Strauss.

Il fait en 2011 des débuts remarqués sur la scène de la Philharmonie de Berlin dans la Rhapsodie de Debussy et le Double concerto de Max Bruch .

En musique de chambre, il  joue régulièrement avec Thierry Escaich, Franck Braley, Marielle Nordmann, les solistes de l’orchestre du Metropolitan Opera de New York, François Dumont, le Trio Elégiaque, Solenne Paidassi, Claire Désert, les quatuors Ébène, Modigliani, Hermès, 212, Malibran, ‘Voce, Adrien Boisseau… et a été l’invité de nombreux festivals tels que Aix-en-Provence, Colmar, Evian, Bremen, Wurzburg, Menton, Sceaux, Dinard, Madrid, Austin, Pékin, Santander…

Son disque de musique française enregistré avec le pianiste David Bismuth, a été déjà distingué par la critique, recevant notamment un Diapason D’or et les 4FFFF de Télérama.

Il vient de sortir son nouvel enregistrement consacré au quintettes de Mozart et de Weber avec le quatuor à cordes des solistes du Metropolitan Opéra de New York pour le label Aparte/Harmonia Mundi.